marche, danses de verdure

Marche, danses de verdure
création au Jardin des Sciences de l’Arquebuse – Dijon les 21 et 22 août 2004
Promenade dans un espace vert où s’alternent la marche, les jeux avec le public, les expositions de danses.
Cheminer, marcher, regarder, sentir, attendre, contempler, toucher, voir, entendre, respirer, détendre, sourire, s’asseoir, fermer les yeux, décroiser ses bras, sentir les autres, marcher ensemble, regarder derrière, sentir le temps, ne rien attendre, contempler le paysage, être touché, voir plus loin, entendre en soi, respirer à nouveau, détendre l’espace, sourire aux arbres, s’asseoir sur le passé, fermer les yeux de la volonté, décroiser ses bras sans craintes, sentir les autres autour de soi, marcher ensemble à des rythmes différents, regarder plus loin derrière et devant et sur les cotés, sentir le temps passé, présent et futur, ne rien attendre de plus, contempler le paysage qui vous contemple, être touché par le sol, voir plus loin le tout près, entendre en soi les palpitations de la vie, respirer à nouveau ce que nous devenons, détendre l’espace entre le ciel et nous-mêmes, sourire aux arbres qui vous tendent leurs ombres, s’asseoir sur le passé des souvenirs douloureux, décroiser les bras sans craintes des représailles…
Ici le contour d’un danseur sur une plaque de bois noir laisse apparaître un corps paysagé symbolique. Là une forme au sol, empreinte glanée, une construction de branches tombées après un orage
Les chorégraphies ont été choisies pour l’espace qu’elles montrent, pour leurs dialogues possibles avec la nature. Détournées de leur contexte d’origine, elles se perçoivent sans costume, sans musique

conception Daniel Larrieu
installations, interprétation Jérôme Andrieu, Agnès Coutard, Daniel Larrieu ou Jonas Chéreau, Anne Laurent
construction bois Christophe Poux
assisté de Louise Vayssié
accessoires Christine Vollard
direction technique Christophe Poux & Franck Jamin
production Astrakan
coproduction Entre cour et jardins, Césaré – studio de création musicale, en collaboration avec le Manège – Scène nationale de Reims

p1000807