Epilogue/ Vermeer/Les lettres

Epilogue/ Vermeer/Les lettres

En Septembre 2007, j’avais choisi de présenter une conférence sur le paysage. J’ai pensé que ‘La femme en bleu lisant une lettre’ de Vermeer me semblait être un des meilleurs exemples pour alimenter un discours autour de la peinture et de ce que l’on nomme aujourd’hui le paysage (voir conférence 0).
J’ai eu l’occasion de regarder longtemps ce tableau quand il m’est apparut que ce personnage de cette ‘femme lisant une lettre’ convoque une distance de l’espace temps. Ainsi j’ai réalisé combien l’éloignement appelle dans la distance le contact, un comblement, un témoignage…et traverse notre manière d’appréhender le paysage, mais aussi la danse.

J’ai, pour conclure ces années de recherche autour du lien entre le paysage et la danse, demandé à trois auteurs d’écrire le contenu de cette lettre. Ces commandes viendront ponctuer dans la version remixée pour la scène de ce travail (voir 16/9ème, la création 2010).

Christophe Huysman écrit entre autre pour la scène, engage une parole d’urgence en alerte permanente à écrit une lettre d’un rendez vous impossible, maintenant le fil de la distance dans le labyrinthe de survie.

« J’ai rendez-vous ce soir avec mon destin et j’y ai cru. Je me suis senti sale d’une saleté d’humeur car rien n’avait la saveur de mon emballement. Mais j’aurai peut-être de la chance la fameuse chance du type qui croit toujours avoir tout à se reprocher. Je suis en route, je marche avec ta légèreté… »

Les autres lettres ont été confié à Isabelle Wery et Marie Nimier.
Ces lettres pourront faire l’objet de lectures publiques séparées.