LUX création 2010

Expérience chorégraphique à propos du paysage

Création  le 13 février à 21h15 et le 14 février 2010 à 17h45 à la Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée dans le cadre de Hors Saison, le rendez-vous danse d’Arcadi.

Interprètes : Valérie Castan, Agnès Coutard, Christine Jouve, Anne Laurent, Judith Perron, Jérôme Andrieu, Luc Cerutti, Jonas Chéreau, Olivier Clargé.

Direction technique : Christophe Poux ; Scénographie : Franck Jamin ; Lumières : Marie-Christine Soma ; Son : Félix Perdreau ; Régie Lumière : Eric Corlay.

Coproduction : Le Manège de Reims – Scène Nationale, La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée, le CNDC d’Angers et l’aide à la production d’Arcadi.  Résidence de création : La Ferme du Buisson. Avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolabs, du CCN du Havre et avec le soutien de la Scène nationale d’Orléans.

Tissé à partir d’événements traversés ces dernières années sur la perception du regard, ce travail chorégraphique est une expérience sur le paysage. Je conduis mon regard avec des manières différentes d’appréhender l’espace et le temps.
A partir de rendez vous à l’extérieur, espace péri urbain à St Ouen 2007 ou dans un jardin classique à Dijon 2008, d’un paysage maritime au Havre 2009… j’ai récolté des images, des danses, commandé des textes. Nous avons joué avec l’horizon, les points de fuite, la perspective ou les modèles de ce que nous nommons le paysage, établit des relations, converser, varier, des propositions chorégraphiques, textuelles et visuelles.
Mieux voir, pas plus loin, mais plus intime, plus vers soi. Ce que je propose de voir à présent ne tient pas tant d’une mémoire de cette traversée, mais de convoquer un ajustement de la vue, un repos, une détente des sens.
Maintenant et après quelques années de pratique de la danse et du spectacle, cette aventure là, celle qui consiste a redonner du sens au regard pourrait dérouter, elle est conçue sans qu’aucune image ne soit choisie comme captive, mais que chaque moment résonne en son endroit dans sa plénitude. Les sons sont pour la plupart issus de ces rencontres avec un lieu, de la poétique de l’instant.
Dans la « Femme en bleu lisant une lettre » du peintre Vermeer, j’ai noté combien la carte de la Hollande derrière « le sujet qui lit » précède l’époque où la reproduction du réel devient réalité. Je convie à appréhender cette proposition avec tranquillité, un « inutile », un vide qui convie, un vide qui agit. Et cette danse serait là dans le paysage chorégraphique, posée ; « un oiseau sur la branche ».

Photo Christophe POUX

La matière de LUX

J’ai désiré, à travers un cycle de six rendez-vous publics, précédé d’un prologue mener un travail qui déplace les modes de production et de représentations en proposant, pour des situations uniques, des représentations à l’issue d’une étape de travail dans un lieu précis

– durée de chaque présentation : de 40 à 45 minutes

– passer une à trois semaines à travailler à partir d’une situation et d’un rapport au paysage, dehors ou dedans.

– rester dans cet espace et nous écrivons, danser, chercher, concevoir des actes dansés et des actions et des traces.

– l’ensemble des traces est présenté selon des modalités différentes, conçues pour chaque lieu. Dans ces espaces, qui deviennent lieux de travail et/ou de présentations, nous avons opéré des décalages afin de donner des modes de perceptions différents pour chaque lieu.

– les équipes ont été différentes selon les espaces et le travail de transposition, de lumière, de son ; elles ont réunit danseurs, architectes, paysagistes, écrivains, sonorisateurs… selon les moyens financiers du commanditaire et de la compagnie.

– répondre d’une manière souple et variable à des modes de production

Épisode 0 – Conférence 0

Crée le 7 septembre 2007 au studio de la compagnie, 129 avenue Philippe Auguste, Paris 11, 19h

conférence sur le degré 0 du paysage en commentant deux œuvres. La femme lisant une lettre de Vermeer et une photographie « Om » de Paul Armand Gett

Épisode 1 – L’espace interurbain, zone industrielle

Créé en Octobre 2007 à l’Espace 1789 (Saint-Ouen) dans le cadre d’une résidence de la Compagnie Astrakan

Scripteur : Irène Filiberti

Épisode 2 – La danse, j’aimerais bien, mais…

Créé en Février 2008 au Théâtre de la Cité internationale dans le cadre de Hors Saison, le rendez-vous danse d’Arcadi.

++ AIR DE RIEN

Atelier de création radiophonique diffusé le 20 avril 2008 sur France Culture – 55 mn- disponible sur demande.

Épisode 3 – Unlimited Walks

Créé le 10 mai 2008 dans le cadre de l’exposition « Promenade » Monumenta 2008 – Richard Serra au Grand Palais.

Un film a été réalisé par Dominique Brunet autour de ce travail.

Épisode 4 – Voyage en Drakéole

Création les 26, 27 Août 2008 dans le cadre du festival Entre cour et jardin (Dijon)

Épisode 5- Portrait à l’horizon

Création le 4 Octobre 2008 au Lieu d’Art Contemporain de Sigean dans le cadre de la rétrospective de la photographe Corinne Mercadier. Solo pour Anne Laurent

Épisode 6 – Bord de mer

Création le 16 Mai 2009 avec le soutient du ccn du Havre – Hervé Robbe – la nuit des musées, musée de beaux arts du Havre
Texte commandé à Thierry Illouz, un bord de mer, une fin de journée, une plage…Solo pour Jérôme Andrieu